Tuesday, November 21, 2017
Text Size

Are talking about...

AddThis Social Bookmark Button
Fine Art Italia-Abc Artists Eric Leleu Eric Leleu-Instants decisifs - 2008-2009

Eric Leleu-Instants decisifs - 2008/2009

Pre-order special edition for collectors and museums you may request from contact form

Eric Leleu-Instants decisifs - 2008/2009


Eric Leleu (b. 1979) est un photographe français basé à Shanghai depuis 2005. Son travail le plus récent, instants décisifs, explore la dynamique de l'espace public: la relation entre l'individu, la foule et le lieu. Son travail explore aussi le nouveau terrain de l'imagerie numérique recomposée. Son travail a été présenté en Asie à plusieurs occasions, dont le Festival de photo de Lianzhou, le Angkor Photo Festival et une exposition personnelle à la galerie Art Labor à Shanghai. Ses références éditoriales et commerciales incluent Le Monde Magazine , Newsweek, VSD, Casio, Porsche, Arte Television et le Shanghai Art Museum. Il a récemment reçu le prix de Nikon 2009 du concours organisé par le magazine PHOTO.


 

Je, tu , il, nous, vous, ils. La foule est à toutes les personnes.

Elle court, incessamment, telle l’eau d’une rivière. Elle est toujours en mouvement. Fuyante et insaisissable.

La foule est complexe.

Elle est un tout, c’est à dire entière, unique, indivisible. C’est une masse.

Mais elle est aussi infiniment multiple, en ce qu’elle est une agrégation de “fractions” elles aussi uniques et toutes similaires. Similaires mais pas identiques. C’est là que réside la richesse de la foule. Chaque personne qui l’a compose, chaque goutte, a sa propre histoire, sa personnalité, sa direction.

Être dans la foule est pour un une joie immense. C’est comme nager. Sentir le contact de l’eau sur la peau. Le bain de foule. Tantôt immergé, tantôt submergé.

Faire partie d’une foule, c’est s’oublier un peu soit-même. S’effacer en tant qu’individu. C’est redevenir anonyme. En regardant son voisin, Monsieur Toutlemonde, on peut se voir soi-même.

On oublie son statut social et les conventions qui en découlent. On redevient humain, presqu’animal.

La foule peut être lue à des niveaux oscillants du microscopique (le portrait) au macroscopique (vue aérienne). J’ai – dans cette série d’images – choisi mon propre niveau de lecture, celui du groupe de personnes. Regarder l’eau dans son ensemble mais aussi observer les quelques gouttes qui la composent.

Eric Leleu

Rating

5.0/5 rating (10 votes)

  • China
  • AddThis: Bookmark and Share